RADIOCOMMUNICATION
SIGINT
NAVIGATION
SATELLITE

Produits > Sigint

SIGINT

SIGINT  | Gouvernement  | Code 300-32  | Winradio WR-G31DDC EXCALIBUR

CODE 300-32


La société SORRAC est distributeur officiel du code 300-32. (Cf certificat)


Le logiciel code 300-32 développée par la société HOKA, est un outil dédié aux professionnels pour Rechercher, Décoder, Décompresser et Traiter les différents signaux interceptés.




Ce logiciel dispose, notamment des fonctionnalités suivantes :



I. Classification automatique

II. Utilitaire de Syntonisation

III. L'analyse des signaux

     A. Analyseur de spectre « mode Phase »

     B. Mesure de la vitesse de transmission et du shift

     C. Straddle

     D. Plan de phase

     E. Phase Constellation

     F. Oscilloscope

     G. Oscilloscope de Phase

     H. Scope Amplitude, Fréquence et Phase

     I. Oscilloscope MFSK

     J. Diversity level Scope

     K. Diagramme de l'œil

     L. Affichage type WaterFall

     M. Corrélation du signal

     N. Corrélation Bit

     O. Analyse de la vitesse des Bits

     P. Cascade et Sonogramme

     Q. Analyseur FI

     R. Compteur de caractères

     S. Analyse de Bit

     T. Démodulateur

     U. Editeur de texte et données

     V. FFT Special avec zoom



I. Classification automatique


Ce système est capable de détecter presque toutes les modulations courantes.





La liste suivante affiche toutes les modulations identifiées par la vitesse de transmission et/ou par la configuration binaire.


Identifiées par la vitesse de transmission et/ou Identifiées par vitesse de config Binaire



II. Utilitaire de Syntonisation


Un utilitaire de syntonisation automatique peut s'avérer très utile dans la plupart des circonstances et permettre d'économiser un temps considérable. D'autre part il peut démarrer un module de décodage avec de mauvais paramètres dans des circonstances défavorables, par exemple, fading, perte de signal etc… Dans ce cas il est facile de désactiver cet utilitaire.





Dans certains modes il est possible de disposer d'une sortie supplémentaire de flot binaire. Cette sortie émet uniquement les bits « intelligents », le décodeur doit donc être synchronisé. La sortie Bit Stream est disponible dans les modes suivants.


MIL-188-110A Serial ; MIL-188-110 39Tones ; STANAG 4529  et STANAG 4285.




III. L'analyse des signaux


A. Analyseur de spectre « mode Phase »

Cet outil fonctionne de manière très similaire à l'analyseur de spectre audio. Avec ce module on peut ainsi analyser les signaux MFSK, 2DSPK et 4DPSK avec une plus grande facilité.



Les fonctions Zoom d'analyseur de spectre de phase sont idéales pour
synchroniser et analyser les signaux MFSK.



B. Mesure de la vitesse de transmission et du shift

Ce module permet de mesurer la vitesse de transmission ainsi que le shift appliqué. Ce module est très important pour le système d'Auto-classification.


 

Ce module vous permet de mesurer avec précision la vitesse de transmission, le shift et la fréquence centrale.




Exemple d'un signal type CODAN 16 Tones


Exemple du modulation STANAG 4285



C. Straddle


Ce module analyse et affiche les fréquences Mak et Space dans un format vectoriel.

Les tonalités audio pures sans amplitude, fréquence ni modulation de phase créent simplement un point de pixels constant immobile au centre de l'écran.

Toute modulation d'amplitude de la fréquence Mark provoque le déplacement des points sur l'axe horizontal dans les deux directions depuis le point central.

Toute modulation d'amplitude de la fréquence Space provoque le déplacement des points sur l'axe vertical dans les deux directions depuis le point central.





D. Plan de phase


Cet affichage est parfois également appelé scope de vecteur. Il analyse et affiche toute fréquence ou modulation de phase comme un vecteur rotatif. Les tonalités audio pures sans amplitude, fréquence ni modulation de phase créent un point de pixels constant, immobile à un emplacement donné de l'écran.

Pour démoduler et donc afficher plus clairement les signaux 2DPSK ou 4DPSK, on peut sélectionner le démodulateur approprié en activant la fenêtre de démodulateur puis en le sélectionnant dans le menu contextuel 2-DPSK ou 4-DPSK





E. Phase Constellation


Ce module affiche la constellation de phase d'un signal PSK complexe, similaire au module Phase plane décrit plus haut.

Chaque état de phase crée un point de pixels stable, immobile à un ou plusieurs emplacements de l'écran. La vitesse de transmission et la fréquence centrale doivent préalablement être connues et mesurées aussi bien et aussi exactement que possible.

En fonction de la constellation de phase et du type de signal PSK l'accord doit être correct à 20Hz près pour permettre le « verrouillage » automatique sur le signal.




F. Oscilloscope


L'écran est divisé en deux moitiés. La moitié inférieure de l'écran affiche l'échantillonnage en temps réel des données analogiques-numériques de la carte son. L'affichage est comme un oscilloscope normal à cela près que le domaine vertical ne représente pas une tension mais une fréquence audio. La moitié supérieure de l'écran est identique mais avec activation de la fonction stockage longue durée. Ceci permet d'élaborer progressivement une image du signal.




G. Oscilloscope de Phase


Ce scope parait très similaire à l'écran oscilloscope précédent mais avec une différence majeure. Au lieu d'afficher la fréquence audio dans le domaine vertical, il affiche l'angle de phase.

Cet écran aussi est divisé en deux parties. La moitié inférieure de l'écran affiche en temps réel les données échantillonnées. L'écran supérieur est le même mais avec un stockage longue durée, c'est-à-dire qu'une fois qu'un pixel est allumé à l'écran, il le reste. L'information affichée autour des deux scopes affiche l'état des divers paramètres chronologique activés.





H. Scope Amplitude, Fréquence et Phase


Ce module est similaire dans sa disposition au Scope analogique normal. Cependant deux affichages supplémentaires ont été ajoutés, Amplitude et Phase.

L'évanouissement (Fading) des signaux FSK est également clairement visible. La comparaison des fréquence Mark et Space affichées dans l'écran de fréquence avec l'affichage de l'amplitude dans l'image inférieure, permet de voir l'alternance de leurs niveaux de puissance.





I. Oscilloscope MFSK


L'oscilloscope MFSK utilise un affichage graphique en deux dimensions, fréquence (axe Y) et temps (axe X). Les deux valeurs peuvent être préréglées à l'aide des boutons respectifs de vitesse de transmission de fréquence centrale. Cet outil a été développé pour l'analyse des systèmes MFSK, mais est également tés utile dans les systèmes selcall à tonalité analogique pour mesurer la durée des éléments et la position de la fréquence de chaque tonalité.

Pour les signaux avec de très petites différences de fréquences, il est possible d'agrandir l'axe des fréquences afin d'augmenter la résolution du curseur.




Analyse d'un signal MFSK 16 Tones



J. Diversity level Scope


Même affichage que pour l'oscilloscope analogique. Egalement divisé en deux moitiés. La moitié inférieure de l'écran est l'affichage en temps réel de l'entrée analogique-numérique de la carte son. Similaire à l'affichage d'un scope numérique ordinaire. Le domaine vertical est l'amplitude du signal audio entrant. L'échelle est en décibels (dB). La moitié supérieure de l'écran est identique mais avec activation de la fonction stockage longue durée.

L'intérêt principal de ce module est le contrôle de l'amplitude du signal entrant. Il est recommandé lors du paramétrage de niveaux du volume sonore, d'utiliser d'abord ce module pour vérifier l'absence de surcharge (saturation). A la réception d'un signal fort, l'indication de niveau d'entrée se colore en rouge dans la barre d'état en bas de l'écran, l'étage analogique-numérique de la carte son est en surcharge. Il est recommandé de réduire le niveau d'entrée.

Le signal moyen est calculé en permanence et affiché en dB dans le coin inférieur droit pour faciliter un réglage plus précis du niveau de réception.




K. Diagramme de l'œil


Ce module permet de mesurer et d'afficher la distorsion d'un signal entrant tout en affichant certains diagnostics concernant l'altération de ce signal.





L. Affichage type WaterFall


Fonctionnement similaire à l'affichage du spectre audio. L'affichage est déplacé en haut de l'écran et chaque échantillonnage de spectre est analysé et son amplitude testée pour rechercher des pas discrets. Le système attribue ensuite une couleur à chacun de ces pas d'amplitude. L'échelle de couleurs progresse de l'amplitude la plus basse (bleu) à l'amplitude la plus élevée affichée en blanc, en passant dans l'ordre croissant par le vert, le rouge et le jaune.





M. Corrélation du signal


Ce module permet non seulement de mesurer la vitesse de transmission des systèmes de manipulation mais sert également à découvrir d'autres relations de temps répétitives dans le système de modulation. Dans un premier temps, les données entrantes sont balayées par le logiciel à la recherche des points de transition Mark/Space valides. La période entre ces points est alors affichée sur l'axe horizontal avec le nombre d'occurrences sur l'axe vertical. On peut très facilement lancer une « Transformation de Fourrier Rapide » FFT sur ces données accumulées et calculer ainsi les propriétés fondamentales de la forme d'onde.

La fonction FFT détermine le spectre de fréquence fondamental qui élabore cette forme d'onde complexe. Ceci est spécialement utile avec des signaux de type salve tels que les modulation SITOR A. Lors de la mesure du spectre FFT le système recherche les crêtes les plus importantes et calcule et affiche la vitesse de transmission. Cette vitesse de transmission mesurée est alors enregistrée avec les valeurs préréglées utilisées dans d'autres modules.




N. Corrélation Bit


Les données entrantes sont à nouveau « balayées par le logiciel » à la recherche des points de transition Mark/Space valides exactement comme dans le module précédent. Ces données sont ensuite classées par occurrences de bit dans le temps jusqu'à 512 bits. L'affichage du bas est une vue agrandie des 100 premiers bits. Ce module d'analyse affiche les occurrences régulières de configurations binaires.



Ce module peut être également utilisé pour déterminer rapidement si un modem particulier en cours d'analyse est un modem série STANAG 4285 ou MIL 188-110


L'image suivante affiche le modem correctement accordé, la vitesse saisie ayant été à nouveau 300 bauds, qui est la vitesse de fonctionnement nominale du modem STANAG 4285. Dans ce cas cependant le temps de transition détecté était de 32 bits, cette analyse montre clairement une ACF de 32 bits, ce qui est une autre caractéristique typique d'un modem STANAG 4285.




O. Analyse de la vitesse des Bits


Cette fonction est basée sur la même idée qu'un décodeur FAX mai sans défilement d'image et avec une polyvalence bien plus étendue.

Une fois la vitesse de transmission correctement réglée, il suffit d'augmenter progressivement le nombre de bits jusqu'à ce qu'une configuration binaire distincte (et reconnaissable par un opérateur expérimenté) apparaissent.









P. Cascade et Sonogramme


Ce module est similaire au spectrogramme audio. Cependant dans ce module l'affichage est déplacé en haut de l'écran et chaque échantillonnage de spectre est analysé et son amplitude testée pour rechercher des pas discrets.

L'échantillonnage du signal est alors affiché dans une fenêtre déroulante sous l'affichage en temps réel exactement comme l'écoulement d'une cascade réelle. Cette représentation affiche clairement les divers composants audio d'un système sur une longue période.

Le taux de balayage peut être modifié dans le programme pour sauter des échantillonnages. La commande de superposition FFT permet d'allonger la durée du signal et d'afficher grâce à cela, la configuration binaire du signal.





Q. Analyseur FI


Excellent outil d'analyse et de syntonisation, affiche le spectre de la FI d'un récepteur à 11Khz. Possibilité de régler l'amplitude de l'affichage avec différentes sorties de FI selon les récepteurs.





R. Compteur de caractères


Ce module fonctionne comme un compteur universel de tous les caractères alphanumériques affichés. Ceci permet à l'analyseur de rechercher une émission cryptée ou une langue particulière. Les outils de langue en accès libre affichent les lettres communément présentes dans la plupart des alphabets. Une émission cryptée affiche généralement un déplacement uniforme de toutes les lettres. Des langues telles que l'Anglais, le Français, l'Arabe sont clairement détectées par la fréquence de lettre.





S. Analyse de Bit


L'utilisation de ce module permet d'effectuer un balayage précis des données entrantes pour rechercher les Mark et les Space. Cela suppose que la mesure de vitesse de transmission du signal entrant a été préalablement réalisée.





T. Démodulateur


Ce module peut être décrit à la base comme un démodulateur universel toutes fonctions. Tous les paramètres de base du système peuvent être modifiés par l'opérateur.





U. Editeur de texte et données


Outil très puissant utilisé pour l'étude et l'analyse des données binaires collectées à l'aide du démodulateur universel.









V. FFT Special avec zoom


Le module analyseur de FFT affiche l'entrée de signal de n'importe quel canal et permet de mesurer avec précision le train de séquence audio de chaque canal. Le coté gauche affiche le spectre audio complet. Le coté droit affiche la portion du spectre entre les deux curseurs en surbrillance dans la partie gauche du module.







Liste des modes disponibles avec le Code300-32 v3.086



System / FunctionDemod.Also know asIncludeMenuCommon type of output 
 


SORRAC
1 Rue Brindejonc des Moulinais - parc de la Plaine - 31500 TOULOUSE
Tél : +33 (0)5 67 77 94 41 - Fax: +33 (0)5 67 77 94 42

ALFATRONIX - BARRETT - BUSHCOMM - ICOM - INMARSAT - IRIDIUM - KODEN - MOONRAKER - MOTOROLA - PACIFIC AERIALS LTD - SAILOR - SAMLEX - SORRAC - TCI - THURAYA - WINRADIO

Accueil - Présentation - Contacts - Mentions Légales - Plan du site - Partenaires - © SORRAC
Rechercher un produit
* Utilisez indifféremment des majuscules ou des minuscules.
* Il n'est pas obligatoire de taper le début des noms (ex : IC-).